[#if coverImage??]
    [#if coverImage?is_hash]
        [#if coverImage.alt??]
            ${coverImage.alt}
        [/#if]
    [/#if]
[/#if]

Notre dernier petit-déj Agile chez Beorn Technologies était l'occasion de faire un zoom sur le rôle du Scrum Master. On lit souvent qu'il est là pour faciliter le travail de l'équipe, qu'il est le garant du respect des méthodes, qu'il doit protéger son équipe... Les missions et tâches qui lui incombent sont nombreuses, mais sont toutes aussi indispensables les unes que les autres.

Une équipe Scrum compte différents membres : le product owner (PO), l'équipe de développement et le scrum master (SM). Ce dernier, bien qu'il n'ait au final aucune mission de production pure, joue un rôle essentiel au sein de l'équipe.

Le Scrum Master sert l'équipe de développement

Il est tout d'abord au service de l'équipe de développement. Il va coacher l'équipe de dev au quotidien, en particulier dans les environnements où les concepts de l'agilité ne sont pas encore bien intégrés. Le SM pourra aider l'équipe de dév à s'auto-organiser, notamment en rendant les membres plus responsables, par exemple en les laissant organiser les daily scrum ou en les laissant évaluer la complexité des tâches lors des planning poker. Plus une équipe de développement sera auto-organisée, mieux le projet se déroulera puisque chacun prend ses responsabilités et assume ses décisions. En tant que facilitateur, le SM va "éliminer" les obstacles qui pourraient nuire au bon fonctionnement de l'équipe de dev. Le départ ou l'arrivée d'un nouveau collaborateur par exemple, peut causer des tensions au sein de l'équipe. Le rôle du SM sera de faire en sorte que rien n'impacte son équipe. L'objectif pour le SM est d'aider son équipe à créer un produit de grande valeur pour les utilisateurs finaux. Il aide son équipe de dev dans ce sens, en expliquant au mieux ce que le client attend d'eux. Il fait en sorte que son équipe de développement soit focalisée et remplisse les objectifs fixés par le PO en début de sprint.

Le Scrum Master sert le Product Owner

Le Scrum Master joue également un rôle important auprès du Product Owner. Il va dans un premier temps s'assurer que ce dernier sait organiser au mieux le product backlog afin de maximiser la valeur du produit. Ainsi, les SM et le PO pourront à plusieurs reprises prendre le temps d'échanger et de comprendre ensemble les tenants et aboutissants du produit afin de construire et ordonner le product bakclog de manière idéale. Le SM va également s'assurer que les objectifs du produit sont compris par tous les membres de l'équipe Scrum. Il faut que tout un chacun dans l'équipe comprenne le produit, son objectif, son périmètre. Les user stories vont permettre cette compréhesion du projet par l'ensemble de l'équipe. Le PO et le SM vont alors travailler main dans la main afin que ces spécifications soient le plus détaillé possible, mais aussi qu'elles soient rédigées de manière à ce que l'ensemble de l'équipe en aient la même compréhension. En tant que facilitateur, le SM aura aussi un rôle d’accompagnement auprès du PO, pour que celui-ci devienne meilleur dans ses fonctions. Au quotidien, le SM seconde le PO dans le projet, mais aussi lors des réunions inhérentes à l’agilité, comme nous allons le détailler ci-dessous.

Le Scrum Master garant des cérémonies Scrum

Le SM est impliqué envers son équipe. Il s’implique également lors des cérémonies agiles, durant lesquelles il n’est pas là pour animer, mais plutôt pour faciliter les échanges et favoriser les conversations.

Avant le début du sprint, l’équipe se réunit pour le planifier. Lors de cette réunion de sprint planning, c’est le PO qui va intervenir le plus, puisqu’il va partager sa vision du produit. Le SM sera là pour seconder le PO, il va par exemple intervenir si la conversation devient trop technique pour le PO ou si quelqu’un monopolise trop la parole. Il doit également veiller au respect de la timebox et fait en sorte que la cérémonie se déroule dans les meilleures conditions.

Tous les jours, lors du daily scrum, le SM ne fera que rappeler les règles aux participants (respects de la timebox, parler de ce qui a été fait et ce qui va être fait, aborder les points bloquants etc). Au final, l’équipe de dév devrait même pouvoir se passer du SM et être totalement autonome sur cette réunion.

En fin de sprint, deux cérémonies ont lieu : la revue de sprint et la rétrospective. Lors de la revue de sprint, le PO va prendre les rênes de la conversation, puisqu’il est le plus à même de présenter le produit aux clients et de l’expliquer. Le SM pourra tout à fait intervenir si jamais il faut justifier le fait que l’équipe n’a pas respecté les objectifs du sprint par exemple. Lors des rétrospectives, tous les membres de l'équipe sont présents. Tous doivent comprendre l'objectif ce rituel puisqu'il permet à l'équipe d'améliorer son organisation pour les prochains sprints. Le rôle du SM ici est d'animer la cérémonie de façon à ce que les autres membres de l'équipe se sentent impliqués dans le processus. Un bon moyen de parvenir à cela est de proposer ce rituel sous forme de jeu. Le site retromat.org est une petite pétite qui vous propose des dizaines d'idées de rétro qui changent de l'ordinaire ! Le SM doit donc prendre du temps pour la préparer en amont. Elle est primordiale car elle va permettre à l’équipe d’identifier ses erreurs et d’améliorer sa façon de travailler sur le sprint suivant. Comme nous l’avons noté précédemment, il existe de nombreuses façon d’animer une rétrospective, soyez créatifs et renouvelez le format à chaque nouvelle rétro, cela permet de motiver tous les participants et de créer une bonne ambiance au sein de l’équipe !

Pour conclure

Le terme de “facilitateur” est réellement celui qui décrit le mieux le Scrum Master. Faciliter le travail de l’équipe de dev, faciliter les événements Scrum… Le SM est aussi un fin observateur. Il est attentif à ce qui se passe au sein de son équipe de dev pour déceler le moindre problème, si par exemple l’un des développeur a besoin d'aide sur un sujet, ou si des tensions naissent entre deux membres de l'équipe. Il saura résoudre les problèmes pour protéger son équipe pour qu’elle progresse dans les meilleures conditions possibles.Le SM vient aide à son équipe en temps réel. Il pourra d’ailleurs faire la même chose avec le Product Owner, qui peut parfois avoir besoin d’aide dans l’organisation du backlog produit ou dans la priorisation des éléments du sprint backlog.