ComAgile : cas pratique n°2

Blogues

ComAgile : cas pratique n°2

QUAND LE CHEF DE PROJET A DES DIFFICULTÉS À ADAPTER SON LEADERSHIP PRIVILÉGIANT LE LAISSER FAIRE …

Thomas, développeur, est confronté à un problème sur une de ses tâches. Il est bloqué, sans idée de solution depuis plus d’une semaine. Préférant résoudre le problème par lui même, il reste évasif sur ses difficultés, et essaye de minimiser la situation lors des daily meetings.

Le chef de projet s’agace de ce retard mais n’intervient pas et n’échange pas avec Thomas.  Il décide de continuer à lui faire confiance, puisque Thomas répète qu’il est sur le point de résoudre le problème. 4 jours plus tard, nouveau daily meeting même scénario :  Thomas n’a pas avancé. Le PO s’énerve contre toute l’équipe, la menaçant de retirer le projet puisqu’ils semblent incapables de le mener. 

L’équipe reçoit le coup. A la fin de la réunion, l’équipe s’insurge contre Thomas et le chef de projet. 

Comment cette situation aurait-elle pu être évitée ? Comment rétablir la confiance et la communication au sein de l’équipe ?

ANALYSE DE LA SITUATION 

  • Un développeur est en retard dans la réalisation de sa tâche. Le manager est dans un leadership laisser-faire non approprié.  La situation s’enlise et engendre une tension de plus en plus importante. Le coup de théâtre du PO est vécu comme une injustice.  Ce qui aboutit à un conflit violent au sein de l’équipe. 

MOTS CLÉS : 

  • Leadership 

  • Conflit 

  • Injustice managériale 

  • Cohésion d’équipe

  • Gestion des émotions extrêmes

CONSEILS : 

Il s’agit d’une situation fréquente de fonctionnement d’une équipe, impliquant des « ajustements ».

Le manager semble avoir des difficultés à évaluer les situations délicates et les risques qu’elles peuvent générer sur l’équipe donc sur le projet. Cela peut être dû à une méconnaissance des techniques de communication orale ou à des difficultés de s’affirmer.  Les deux axes peuvent être explorés pour renforcer les compétences relationnelles du manager. 

ACTIONS 

Il semble majeur de partager le constat avec l’équipe et de s’investir dans les non-dits et la communication non violente. Le manager doit faire évoluer son leadership. Il doit  montrer l’exemple en changeant. La confiance pourra être restaurée progressivement. Sous l’impulsion du manager, l’équipe co-construira les nouvelles postures de communication. 

Développer l’autonomie de l’équipe pour lui permettre d’apprendre à autoréguler les micro-conflits. 

Une fois les émotions purgées, une réunion avec le PO peut être envisagée afin de poser les difficultés et de programmer la suite du projet. (d’abord PO+manager puis PO+manager+équipe)

OUTILS ComAgile :

COMMUNICATION - CONFIANCE - LEADERSHIP INDIVIDUEL

00

Plus d'entrées de blog

thumbnail
thumbnail
Ajouter des commentaires
Powered by Liferay - Copyright © Beorn Technologies 2020 - Mentions légales